Enseignement du français au sein des Kenyan Defence Forces [en]

En 2015, la Defence School of Higher Education a obtenu 100% de réussite au Diplôme d’études de langue française.

Dans le cadre de la coopération structurelle menée avec le Kenya, le ministère des Affaires étrangères et du développement International (MAEDI) via la Direction de la coopération de sécurité et de Défense, (DCSD) conduit un projet d’enseignement du français auprès des Kenyan Defence Forces (KDF) à la Defence School of Higher Education (DEFSHE) de Nairobi, par l’intermédiaire d’une intervenante FLE (français langue étrangère).

Chaque année, une vingtaine de militaires apprennent le français dans cette structure.

En 2015, la DEFSHE a obtenu 100% de réussite au Diplôme d’études de langue française (DELF), niveaux A1 (niveau débutant) A2 (niveau intermédiaire) et B1 (niveau indépendant) à l’Alliance Française.

Ces excellents résultats témoignent de l’intérêt et de la volonté des militaires kenyans à apprendre le français. Ce projet a deux principaux objectifs :
-  Former des officiers de liaison lors des engagements en opérations de maintien de la paix avec les contingents africains francophones
-  Préparer des officiers kenyans à fort potentiels à suivre la scolarité de l’Ecole de Guerre de Paris

Le 1er décembre, la mission de défense a procédé à une remise de matériels audiovisuels dans le cadre du soutien pédagogique de cette coopération.
Le directeur de la DEFSHE a remercié la France pour sa coopération, et a réaffirmé l’intérêt des KDF à l’apprentissage du français.

Remise de matériels audiovisuel à la DEFSHE par la mission de défense de Nairobi. - JPEG

Dernière modification : 02/12/2015

Haut de page