Le permis de séjour (séjour supérieur à 3 mois)

Un permis de séjour pour un séjour au Kenya supérieur à 3 mois

Le permis de séjour (ou work permit) est lié à l’exercice d’une activité au Kenya. Il doit être sollicité dès votre arrivée dans le pays et ce avant de vous engager dans une quelconque activité formelle.

Il est en effet illégal de travailler au Kenya sans un permis de séjour valide. Toute personne qui se livre à une activité commerciale ou industrielle, qui occupe un emploi, qui exerce une activité que ce soit ou non dans un but lucratif sans y être autorisée se rend coupable d’une infraction passible d’une amende d’un montant compris entre 20 000 kes et 500 000 kes ou d’une peine d’emprisonnement de deux ans.

Le simple dépôt du dossier auprès du service de l’immigration n’autorise pas la personne à travailler.

Une peine similaire est infligée à tous ceux qui emploient une personne sans autorisation de travail.

Le permis de séjour est délivré pour une période de un ou deux ans par le service de l’immigration, situé à Nyayo House, Uhruru highway à Nairobi.

Un type de permis de séjour adapté à votre future activité.

PERMIS DE CLASSE A

Emploi au sein d’une compagnie d’extraction minière. Le coût de ce permis de séjour est de 250 000 kes par an, s’y ajoutent des frais de procédure d’un montant de 10 000 kes.

PERMIS DE CLASSE B

Emploi au sein d’une exploitation agricole (exemple : l’horticulture). Le coût de ce permis de séjour est de 100 000 kes par an, s’y ajoutent des frais de procédure d’un montant de 10 000 kes.

PERMIS DE CLASSE C

Emploi spécifique qui ne peut être occupé par un employé de nationalité kenyane. Le coût de ce permis de séjour est de 100 000 kes par an, s’y ajoutent des frais de procédure d’un montant de 10 000 kes.

PERMIS DE CLASSE D

Tous les emplois sans spécificité. Le coût de ce permis de séjour est de 200 000 kes par an, s’y ajoutent des frais de procédure d’un montant de 10 000 kes.

PERMIS DE CLASSE F

Emploi dans le secteur de l’industrie. Le coût de ce permis de séjour est de 100 000 kes par an, s’y ajoutent des frais de procédure d’un montant de 10 000 kes.

PERMIS DE CLASSE G

Actionnaire, investisseur, consultant dans une société enregistrée auprès des autorités kenyanes. Une garantie bancaire est exigée en ce qui concerne les investisseurs. Le coût de ce permis de séjour est de 100 000 kes par an, s’y ajoutent des frais de procédure d’un montant de 10 000 kes.

PERMIS DE CLASSE I

Les ONG ou activités religieuses. Le coût de ce permis de séjour est de 5 000 kes par an, s’y ajoutent des frais de procédure d’un montant de 1 000 kes.

PERMIS DE CLASSE K

Il concerne les ressortissants étrangers qui souhaitent s’installer au Kenya pour leur retraite. Ils doivent justifier de revenus annuels suffisants provenant de sources extérieures au Kenya ou disposer de capitaux qui seront investis au Kenya. Les candidats à ce type de permis doivent s’engager à ne pas accepter un emploi rémunéré de quelque nature que ce soit. Le coût de ce permis de séjour est de 100 000 kes par an, s’y ajoutent des frais de procédure d’un montant de 10 000 kes.

PERMIS DE CLASSE M

Titre de séjour pour réfugiés. Le coût de ce permis de séjour est nul.

DEPENDANT PASS

Concerne un conjoint sans activité salariée. Attention : le PACS, le concubinage ou l’union libre ne sont pas reconnus au Kenya. Le compagnon ou la compagne sans activité ne pourra bénéficier d’un dependant pass. Le coût de ce permis de séjour est de 5 000 kes par an.

ETUDIANTS

Le coût de ce permis de séjour est de 5 000 kes par an.

CHERCHEURS ET STAGIAIRES

Le coût de ce permis de séjour est de 15 000 kes par an.

SPECIAL PASS

En cas d’urgence et si vous ne pouvez pas attendre les délais de traitement de la demande de permis de séjour (environ 3 mois). Le coût de ce permis de séjour est de 15 000 kes par mois.

Chaque permis de séjour est assorti d’un visa multi-entrées « re-entry pass » qui autorise le retour sur le territoire kenyan. Le coût de ce visa est de 1 000 kes par an.

Dernière modification : 19/08/2016

Haut de page