Revue des medias somaliens du 13 au 19 avril 2015

Ces éléments ne font que reprendre ce qui a été écrit dans la presse somalienne.
Certains d’entre eux peuvent parfois être erronés.

GROS TITRES

-  La réunion pour la formation d’un Etat du centre de la Somalie s’est ouverte à Adado le 16 avril, en présence du président Hassan Sheikh Mohamud.
-  A Mogadiscio, dans le quartier d’Hodan, une attaque contre le ministère de l’éducation a provoqué le décès d’au moins dix-huit personnes.
-  Au Somaliland, six personnes condamnées à mort ont été exécutées.

PRINCIPAUX POINTS DÉVELOPPÉS PAR LES MEDIAS SOMALIENS

CENTRE/SUD

- Le gouverneur de la région du Bas Shabelle, Abdikadir Noor Sidii a indiqué avoir été la victime d’une attaque de membres supposés d’Al-Shabaab à son domicile. Des échanges de tirs ont opposé les attaquants à ses gardes du corps et se sont, d’après lui, soldés par la mort de cinq assaillants. Sept autres ont été blessés, tandis qu’un de ses gardes du corps a été tué et cinq ont été blessés. Toujours selon le gouverneur, les attaquants étaient dirigés par un homme originaire du Maroc (Goobjoog.com, 12/04, Mogadishu Times, 13/04).

- Egalement dans le Bas Shabelle, en fin de semaine, des miliciens d’Al-Shabaab ont lancé une attaque contre un convoi de l’AMISOM, à proximité de la ville de Leego. Un soldat burundais de l’AMISOM a été tué et plusieurs autres ont été blessés (Raxanreeb.com, 19/04).

- Dans la région de Gedo, cinq à sept (les chiffres varient selon les sources d’information) employés somaliens de l’ONG Solidarités International ont été enlevés par des miliciens d’Al-Shabaab alors qu’ils circulaient en voiture entre El-Waq et le village de Fafahdhun. Ils ont ensuite été transportés à Bardhere (Xog-doon, 13/04).

- Lors d’une conférence de presse qu’ils ont tenue à Adado, les responsables de trois administrations locales des régions centrales, Abdi Awale Qeybdid (Galmudug), Sheikh Ahmed Hassan Hureye (Ahlu Sunna Waljama’a) et Abdullahi Ali Mohamed (Himan & Heeb) ont accusé le gouvernement fédéral de ralentir le processus de formation d’un Etat régional du Centre de la Somalie. Ils ont appelé à la tenue d’un processus libre et équitable pour la formation de ce futur Etat qui devra regrouper les régions de Mudug et Galgudud (Goobjoog, Xoog-doon, 14/04).

- Parallèlement, des centaines de membres de la garde spéciale de la présidence sont arrivés à Adado, afin de renforcer la sécurité de la ville, où le président Hassan Sheikh Mohamud s’est rendu pour ouvrir la réunion de formation d’une administration pour l’Etat du Centre de la Somalie. Le président a rencontré des hommes politiques locaux et des chefs traditionnels pour discuter de l’ouverture de cette conférence. L’ouverture de la réunion, initialement prévue le mercredi 15, a toutefois été repoussée, les représentants de l’administration d’Himan & Heeb ayant demandé au président de revenir sur sa décision de choisir Dhusamareb comme la future capitale du futur Etat régional. Elle a finalement été inaugurée le lendemain, jeudi 16, par le président Mohamud (Xog-doon, 14/04, 16/04, Goobjoog, 14/04, Garoweonline.com, 16/04).

- La composition du parlement du Jubaland a été finalisée et les nouveaux députés ont prêté serment lors d’une cérémonie qui s’est tenue à Kismayo. Le nombre de députés (75) a été réparti en fonctions des différents clans qui résident dans les régions de Juba (Xog-ogaal, Raxanreeb.com, 16/04).

- A Mogadiscio, dans le quartier d’Hodan, une attaque contre le ministère de l’éducation a provoqué le décès d’au moins dix-huit personnes, dont sept assaillants. L’explosion d’une voiture-kamikaze a été suivie par l’assaut d’hommes armés contre le ministère. Al-Shabaab a revendiqué la responsabilité de cette attaque par le biais du porte-parole du groupe, Abdiasis Abu Musab, lequel a indiqué que l’attaque visait à « détruire le ministère de l’éducation qui diffuse un programme de style occidental à la jeune génération somalienne » (Goobjoog, 14/04, Mogadishu Times, 15/04).

- Toujours à Mogadiscio, des hommes armés ont tué un député du parlement du Puntland, Adan Haji Hussein. D’après des témoins, les hommes armés ont bloqué le véhicule à bord duquel circulait le député et ont tiré sur lui et sur son chauffeur à bout portant. Les deux sont décédés sur le coup. Al-Shabaab a revendiqué la responsabilité de l’attaque (Somali Update, 18/04).

SOMALILAND

- Par décret présidentiel, le président Silanyo a annoncé que l’exercice d’immatriculation des électeurs allait débuter le 21 juillet 2015 (Sahan, Somaliland Today, Jamhuuriya, Saxansaxo, Waaheen, Saxafi, 13/04).

- Pour la première fois depuis plusieurs années, les autorités du Somaliland ont mis à exécution plusieurs condamnations à mort. Le ministre de la justice du Somaliland a indiqué que six personnes accusées de meurtre et condamnées à la peine capitale ont été exécutées. Un communiqué de presse des chefs de missions des pays de l’Union Européenne a condamné ces exécutions, ce qui a provoqué une vive réaction du ministre de la Justice du Somaliland, lequel a déclaré que personne n’avait le droit de condamner le Somaliland lorsque celui-ci applique ses lois (Somaliland Sun, 13/04, Ogaal, Waaheen, Foore, Himilo, Somaliland Today, Geeska Afrika, Jamhuuriya, Horseed Media, 14/04, Dawan, 16/04).

- Le président du Somaliland, Ahmed Mohamed Mohamud Silanyo a renvoyé le président de la Cour Suprême, Yusuf Ismael Ali, en raison de plaintes de la part du public et pour l’arrestation du président de la commission des droits de l’Homme, qui aurait été ordonnée par le président de la Cour Suprême. Aucun successeur n’a pour le moment été désigné (Garoweonline.com, 19/04).

- Le gouverneur de la région de Sahil a indiqué que 142 réfugiés yéménites et somaliens sont arrivés à Berbera en provenance du Yémen. D’après lui, la majorité des arrivants sont des Somaliens. Au total, 412 personnes sont arrivées à Berbera, à bord de trois navires, au cours des dernières semaines (Ogaal, Waaheen, Himilo, Somaliland Today, Geeska Afrika, Saxafi, Jamhuuriya, 15/04).

PUNTLAND

- Suite à la réunion qui s’est tenue à Garowe entre des représentants du gouvernement fédéral et de l’administration du Puntland, les deux parties ont conclu un accord en sept points. Il indique notamment que les deux parties s’engagent à mettre en œuvre l’accord bipartite signé entre l’ancien premier ministre Abdiweli Ahmed Mohamed et le président du Puntland, Abdiweli Ali, en octobre 2014, que 3.000 soldats du Puntland vont rejoindre les forces armées nationales somaliennes et que les deux parties s’engagent à collaborer pleinement sur toutes les questions de constitution, de planification, de communication et en ce qui concerne la distribution de l’aide internationale (Xog-doon, Raxanreeb.com, Horseed Media, 13/04).

- Les autorités du Puntland ont affirmé avoir accueilli 721 personnes ayant fui le conflit au Yémen. Ces personnes sont en majorité des Somaliens, mais des Yéménites, des Ethiopiens, des Kenyans et des Djiboutiens. Parmi ces 721 personnes, 229 sont des femmes (Garoweonline.com, 15/04).

DIVERS

- Suite à l’annonce des autorités kenyanes de leur souhait de rapatrier de force tous les réfugiés somaliens du camp de Dadaab vers la Somalie, le HCR a publié un communiqué de presse dans lequel il affirme que les autorités kenyanes ne devraient pas forcer les réfugiés somaliens de Dadaab à rentrer en Somalie. Le HCR s’appuie sur l’accord tripartite qui avait été signé entre le gouvernement kenyan, le gouvernement somalien et le HCR, et selon lequel les retours de réfugiés devraient se faire uniquement sur une base volontaire (Xog-ogaal, 15/04).

Dernière modification : 20/04/2015

Haut de page