Revue des medias somaliens du 18 au 24 mai 2015

Ces éléments ne font que reprendre ce qui a été écrit dans la presse somalienne.
Certains d’entre eux peuvent parfois être erronés.

GROS TITRES

-  Une attaque a visé le président de l’Etat du Sud-ouest, Sharif Hassan Sheikh Adan, alors qu’il se rendait à Mogadiscio. Il en est ressorti indemne.
-  Une motion a été déposée au parlement fédéral, pour contester la formation du parlement de l’administration du Jubaland. Ceci a entraîné des manifestations et la condamnation d’Ahmed Mohamed Madobe, le président du Jubaland. Le conseil des ministres du gouvernement fédéral a appelé au retrait de la motion.

PRINCIPAUX POINTS DÉVELOPPÉS PAR LES MÉDIAS SOMALIENS

CENTRE/SUD

- Une attaque a visé le président de l’Etat du Sud-ouest, Sharif Hassan Sheikh Adan. L’explosion d’une mine a visé le convoi à bord duquel il circulait entre Afgoye et Arbiska et alors qu’il se rendait à Mogadiscio. Aucune victime n’est toutefois à déplorer. L’attaque n’a pas été revendiquée (Garoweonline.com, 18/05, Goobjoog, 19/05).

- A Baidoa, l’administration de l’Etat du Sud-ouest a exécuté un homme condamné à mort en avril car accusé d’être à l’origine d’une attaque contre le siège de cette administration et qui avait coûté la vie de quatre personnes au mois de mars (Radio RBC, 19/05).

- Dans le Bas Juba, des manifestations ont été organisées contre une motion présentée devant le parlement fédéral et contre le nouveau parlement régional de l’administration intérimaire des régions de Juba. L’administration du Jubaland a accusé le speaker du parlement fédéral, Sheikh Osman Jawari, d’être à l’origine de la campagne contre la formation du parlement régional. Quelques jours plus tard, l’administration de Luuq et les chefs traditionnels de Dolow ont également exprimé leur opposition à la motion déposée devant le parlement fédéral, estimant que le parlement des régions de Juba avait été formé dans le cadre d’un processus consultatif et qu’il était donc légitime. Le président du Jubaland, Ahmed Mohamed Madobe, a quant à lui menacé de rompre les relations de son administration avec le gouvernement central si la motion n’était pas retirée. Suite à ces oppositions, le conseil des ministres du gouvernement fédéral a annoncé la nomination d’un comité qui devra examiner les plaintes de certains clans en ce qui concerne la sélection des députés du parlement des Jubas. Le conseil des ministres a également appelé le parlement fédéral à retirer la motion contre le parlement de l’administration intérimaire des régions de Juba (Goobjoog, 19/05, 22/05, Garoweonline.com, 20/05, Mogadishu Times, 23/05, Xog-ogaal, 24/05).

- L’administration du Jubaland a annoncé qu’elle allait lancer, avec l’AMISOM, une nouvelle offensive militaire contre Al-Shabaab. L’opération, nommée « Webbiga-Jubba » (pour la rivière Juba) visera à libérer les zones qui sont toujours sous le contrôle du groupe islamiste (Garoweonline.com, 21/05).

- Une base d’Al-Shabaab à Gadoon-Dhawe, dans la région de Gedo, a été touchée par des bombardements d’un avion militaire kenyan. Aucune information complémentaire n’a été apportée sur les éventuels dommages causés par le bombardement (Radio Dalsan, Radio Shabelle, 20/05, Xog-ogaal, 21/05).

- Dans la région de Bakol, des combats ont opposé des soldats des forces armées somaliennes et des miliciens d’Al-Shabaab, dans le village de Gudo, à quelques kilomètres de la ville de Tayaglow. Au moins 15 combattants, issus des deux camps, ont péri (Xog-ogaal, 23/05).

- Dans le Bas Shabelle, des miliciens d’Al-Shabaab ont lancé une attaque contre des soldats des forces armées somaliennes dans les villages d’Awdhegle et de Mubarak. Des combats s’en sont suivis qui ont provoqué des victimes dans les deux camps. Dans un premier temps, Al-Shabaab a pris le contrôle des deux villages, avant de le perdre au profit des forces gouvernementales (Xog-doon, 24/05).

- Un député du parlement fédéral, Yusuf Dirir, a été tué lors d’une attaque par des soldats de l’armée somalienne, à Mogadiscio. Un autre député, Abdalla Boss Ahmed a été blessé. Les raisons de ce meurtre restent incertaines mais Al-Shabaab en a revendiqué la responsabilité. Le porte-parole du ministère de la sécurité a toutefois nié la responsabilité du groupe islamiste et affirmé que l’attaque des soldats somaliens ne visait pas les députés. Une enquête a été ouverte pour établir les circonstances de l’accident (Radio Dalsan, Xog-doon, Shabelle Media Network, 24/05).

SOMALILAND

- A Lasanod, dans la région de Sool, au moins deux civils ont été tués lors d’une manifestation organisée contre les célébrations du 24ème anniversaire de l’indépendance du Somaliland. Des heurts ont opposé des manifestants aux forces de police (Garoweonline.com, 18/05).

- Lors d’un discours pour célébrer l’indépendance de la région, le président du Somaliland Ahmed Mohamed Silanyo s’est fermement opposé aux projets de création d’une armée nationale unifiée pour l’ensemble de la Somalie (Garoweonline.com, 18/05).

- Les forces du Somaliland ont quitté la ville de Talex, dans la région de Sool, d’après des résidents de la ville. Les forces somalilandaises s’étaient installées à Talex il y a plusieurs semaines, en raison d’affrontements entre les milices de deux clans opposés. Les raisons de leur retrait ne sont pas connues. Talex se situe au centre de la région de Sool, que se disputent le Somaliland et le Puntland (Radio RBC, 21/05).

- Le vice-président du Somaliland, Abdirahman Abdillahi Ismail, a officiellement inauguré une conférence sur le dialogue national en présence de représentants des trois partis politiques de la région. L’objectif de cette conférence est de trouver une solution à la crise politique qui touche la région, suite à la décision de la chambre des Anciens de confirmer la prolongation du mandat du président et de la chambre des représentants. Toutefois, le gouvernement a maintenu son soutien à la motion du Gurti pour une extension des mandats de 22 mois, tandis que les partis d’opposition ont maintenu leur soutien à l’organisation d’un scrutin le 1er juin 2016 (Geeska Afrika, Hubaal, Jamhuuriya, Waaheen, Saxansaxo, Himilo, 21/05, 24/05).

PUNTLAND

- A Bossasso, des hommes armés soupçonnés d’appartenance à Al-Shabaab ont tué un commandant de sécurité, avant de prendre la fuite. Il s’agit de la seconde attaque contre un officiel depuis le début du mois de mai à Bossasso (Garoweonline.com, Raxanreeb.com, 21/05).

- Les autorités du Puntland ont arrêté deux journalistes, Abdirahman Hussein Gardi et Jamal Farah Aden, respectivement directeur et éditeur de la station de radio locale, Daljir Radio. Les motifs de leur arrestation n’ont pas été communiqués (Horseed Media, Raxanreeb.com, Garoweonline.com, 23/05).

Dernière modification : 30/06/2015

Haut de page