Visite au Kenya de Mme Anne Paugam, directrice général de l’Agence Française de Développement (AFD)

Mme Anne PAUGAM, directrice général de l’Agence Française de Développement (AFD) s’est rendue en visite au Kenya du 18 au 20 mai. Il s’agissait de sa première mission dans le pays depuis qu’elle a pris ses fonctions en Juin 2013.

Au total, l’AFD a engagé plus de 1,1 milliards d’euros (près de 130 milliards KES) au cours des dix dernières années au Kenya. Plus de la moitié de ce montant a été orienté vers le secteur de l’énergie, en particulier vers le soutien au développement de l’énergie géothermique et l’accès à l’énergie, le reste a été réparti entre le secteur de l’eau et de l’assainissement, le développement urbain, le transport et le développement du secteur privé. } }

Mme Paugam a entrepris trois visites de terrain. La première à Marsabit avec le directeur du Kenya Wildlife Service, M. William Kiprono et le gouverneur de comté de Marsabit, SE Ambassadeur Ukur YATANI. Dans le cadre de cette visite, elle a inauguré le projet financé par l’AFD (avec un prêt concessionnel de 8 M €) et par le FFEM (Fonds français pour l’environnement mondial / Fonds Français pour l’Environnement Mondial, avec une subvention de 1,5 M €) destiné à protéger la forêt de Marsabit et à aider à créer des ressources alternatives pour les communautés avoisinantes. Avant de partir pour Marsabit, elle a eu également l’occasion de discuter avec le directeur de KWS et le gouverneur de la question du braconnage.
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG

La deuxième visite sur le terrain avait pour objectif d’évaluer les progrès accomplis vers l’achèvement de la centrale géothermique Olkaria IV (280 MW) à Naivasha , cofinancé par l’AFD avec un prêt souverain concessionnel (150 M € ), la Banque mondiale (100 M $), la JICA (323 M $), la BEI (120 M €) et la KfW (60 M €). Au terme de cette visite, elle s’est entretenue avec les principaux acteurs du secteur de l’énergie.
JPEG
JPEG

Enfin, elle s’est rendue à Kibera pour visiter les blocs sanitaires composantes du projet Eau et Assainissement à Nairobi financé par l’AFD (2 prêts souverains concessionnels de 30 M € et 32 M €). Ce projet a débuté en 2006 a été la clé dans l’augmentation du nombre de raccordements d’eau et d’assainissement servi, respectivement 20 % et 25 % dans la capitale.
JPEG
JPEG

Dernière modification : 20/02/2015

Haut de page